Le couple se construit une image de l'enfant : un enfant idéal, un mélange sublime des deux parents, avec tous les rêves, espoirs...

Et bébé arrive et ne correspond pas tout à fait à ce que les parents avaient imaginé. Il va donc falloir adopter cet enfant réel.

Pour que l'enfant se construise une bonne santé mentale, il lui faut des soins maternels de qualité.

De cette relation intime avec la mère dépend l'équilibre affectif de l'enfant et même plus tard celui de l'adulte.

 Comme le bébé est dépendant de sa mère, il va se créer une relation fusionnelle.

C'est la phase symbiotique. Le bébé ne différencie pas sa mère de lui-même, jusqu'à ce que, petit à petit, il prenne conscience que sa maman ne fait pas partie intégrante de sa personne.

La maman se met, à la place de son enfant, pour le satisfaire au mieux. Elle sera capable de décoder ses pleurs (car bébé utilise le "langage des pleurs"). Alors bébé comprendra qu'elle est là pour lui et il ne demandera pas que du lait, mais aussi de la chaleur, des câlins et de la tendresse.

Voici aussi des points essentiels au bon développement de l'enfant :

- la façon dont l'enfant est porté,

- le soutien psychique (répondre aux angoisses de l'enfant),

- les soins et la façon dont l'enfant est manipulé, soigné,

- la capacité pour la maman d'offrir à l'enfant le bon objet au moment où il en a besoin.

Tous ces points vont ensemble et permettent la construction du Moi de l'enfant et la capacité d'être seul ( bien vivre  la solitude pour un temps limité). L'enfant ira ainsi vers l'indépendance et l'autonomie.

 

 

 



Créer un site
Créer un site